Programme

Dev rencontre Ops, un an après.

@Tarkett

Infrastructure AWS hautement résiliante, architecture blue-green, déploiements entièrement automatisés, application Symfony découplée en microservices gérés par un API Manager… Nous avions tous les outils pour former une équipe Devops performante. Pourtant il nous manquait un ingrédient essentiel … Quand nous l’avons trouvé, il a amélioré significativement la manière dont nous collaborons !

C’est pourquoi, nous, Pauline, ops, et Aurore, dev, souhaitons revenir avec vous sur les erreurs que nous avons commises et nos idées, aussi bien techniques qu’organisationnelles, pour les corriger. Ceci nous a permis d’amorcer l’alchimie Devops chez Tarkett et d’aboutir au lancement de la nouvelle plateforme web de ce leader industriel mondial.


Comment une DSI de la taille d’AXA France peut-elle tirer avantages de la mise en place de DevOps ?

@AXA France

Transformer une DSI de 2000 personnes n’est pas chose aisée. Il faut déterminer un objectif réaliste mais ambitieux, mesurable dans le temps, compréhensible et visible du business et surtout … passer à l’action !

Apprendre en faisant, en commençant petit, avec beaucoup d’humilité.

L’objectif de cette session est de faire part de nos premières expériences sur la mise en place du software Craftsmanship et de DevOps en profitant de l’Agilité « At Scale » via la généralisation de l’organisation en Feature Teams.


Une démarche DevOps outillée pour accompagner la transformation du SI PMU

@PMU

Une démarche DevOps est souvent associée à la mise en place de méthodologies agiles sur les modes de travail mais aussi d’outils, indispensables pour mettre en place de l’intégration, du déploiement et de la mesure en continue.

Mais, sans conduite du changement adaptée, la démarche seule ne garantit pas son acceptation par les équipes en place et les gains escomptés peuvent alors ne pas être au rendez-vous (amélioration de la satisfaction client, de la QoS, …).

Ce talk présentera le retour d’expérience, orienté conduite du changement, sur le déploiement et la généralisation d’une telle démarche DevOps outillée au sein du PMU, éprouvée dans le cadre de gros projets de transformation de son SI, ainsi que le chemin parcouru notamment au niveau de l’amélioration du Time To Market de ses produits.


Days of Chaos : le développement de la culture devops chez Voyages-sncf.com à l’aide de la gamification

@Voyages-sncf.com

Voyages-sncf.com a abordé les sujets d’agilité depuis plusieurs années et a ainsi pu en 2016 effectuer 233 mise en production sur son site web et ses applications mobiles grâce à une démarche basée sur 3 piliers :

  • Agilité
  • Usine Logicielle DevOps
  • Feature Team

Cependant, avec la démultiplication des équipes applicatives autonomes et responsables, l’accélération des mises en productions, nous avons dû faire évoluer nos démarches pour maintenir la stabilité du système.

Pour cela, nous nous sommes fixés comme objectifs de passer de l’exploitabilité (conformité aux Normes d’Exploitation) assurant la Qualité de Service (capacité d’un réseau à fournir un service : performance et disponibilité) à de la sûreté de fonctionnement en garantissant un niveau de confiance justifiée dans les évolutions que nous apportons pour nous permettre d’améliorer le degré de plaisir de nos utilisateurs dans l’usage de nos applications ou services (Qualité d’Expérience – QoE).

Pour que les équipes comprennent les enjeux d’une telle démarche, Netflix a créé un Chaos Monkey : il s’agit d’une application, en production, qui débranche des flux réseau ou des machines aléatoirement, sans que personne ne puisse le contrôler. Avec un tel programme en environnement de production, les équipes sont obligées d’imaginer tous les scénarios et les démarches à appliquer en cas de problème. La sûreté de fonctionnement devient un vrai enjeu.

Nous venons de déployer un tel programme en production.

Nous nous sommes également inspirée des GameDays d’AWS pour tester la résilience de ses applications. Le vendredi 13 janvier, les équipes applicatives volontaires ont participé à un Day of Chaos. Toutes les 30 minutes, des exploitants simulaient des pannes en pré-production. Les équipes obtenaient des points en fonction des détections, des diagnostics et des résolutions. Ce type d’événement gamifié a permis d’initier les équipes de développement à ces concepts.

L’objectif de REX est donc de vous partager ce que nous avons appris du début de l’initiative à sa réalisation, et les enseignements que nous en avons tirer.


Comment intégrer une démarche devops au sein d’une startup en hyper-croissance ?

@ContentSquare

ContentSquare a commencé à intégrer une démarche DevOps au sein de sa R&D depuis presque deux ans. Dans un contexte d’hyper-croissance on a voulu orienter cette équipe sur ses clients (les ingénieurs R&D), qui en sont aujourd’hui satisfaits.

L’équipe “Platform” s’est positionnée en tant que fournisseur de service pour le reste des équipes de développement, et nous aimerions partager avec vous nos échecs et réussites, notre vision, l’organisation actuelle, et ses bénéfices.

Parmi les objectifs que nous nous étions fixés et que nous allons retrouver dans ce REX: Comment construisons-nous des services définis par nos clients (l’équipe R&D) Comment une équipe de 5 personnes reste efficace aussi bien sur les incidents que sur les projets Quelle est l’autonomie réelle de nos équipes Quels canaux de communication nous avons construits.

L’objectif de ce REX est donc de vous partager la manière dont nous avons construit ce service en interne, du point de vue du management et lead technique, avec en objectifs principaux la satisfaction client (les autres équipes de la R&D) et un cycle de création de valeur le plus court possible.


Oser ralentir pour aller plus vite, histoire d’une révolution
culturelle non violente

@Groupe La Poste

Lors de ce talk, nous vous expliquerons la démarche mise en œuvre à la DSI BSCC de La Poste pour lancer un chantier de transformation DevOps.

Partant d’une situation ou l’automatisation -à travers la constitution d’un cloud privé sous Openshift- était passée avant l’axe collaboratif, nous avons tout d’abord constitué un groupe de travail qui a posé les bases d’une vision DevOps.

Nous avons ensuite fait intervenir des coachs pour nous aider à mesurer l’écart entre nos pratiques et cette vision, notamment en interviewant les différents acteurs de la chaîne de création de valeur.

Puis a commencé la phase de diffusion de l’information, avec des Mooc autour de l’Agilité et du DevOps, mais surtout un « DevOps Tour » qui nous aura permis d’établir avec les différents sites Dev et Ops un futur préféré pour la mise en œuvre de DevOps.

Nous en sommes maintenant rendus à la phase de déploiement, et nous faisons une nouvelle tournée des sites pour un « bootcamp » au cours duquel nous échangeons sur les retours des premiers projets apprenants et nous adressons par des ateliers d’intelligence collective les questions pratiques qui émergent sur la déclinaison opérationnelle du DevOps.


Comment les opérations ont rendu nos clients heureux et nos commerciaux plus efficaces ?

@Algolia

Nous aimerions vous raconter l’histoire de l’impact d’un outil technique d’automatisation sur le développement commercial de la société. Étant une startup en forte croissance, nos commerciaux ont des objectifs ambitieux et cet outillage les aide à atteindre leurs objectifs. De plus, investir dans cette automatisation a permis à l’équipe ops de faire toujours plus avec encore moins.

Algolia utilise des machines physiques réparties dans 50+ datacenters à travers le monde. Ce choix a été fait pour assurer la meilleure fiabilité possible pour nos clients. Pour ce faire, nous avons dû développer une collection d’outils pour gérer cette hétérogénéité de fournisseurs de machines. Ces outils ont été utilisé en production pendant leur développement – car pour nous, c’est le seul moyen d’avoir une solution qui nous convient. Cela a permis à notre équipe de ne pas être surchargé de travail et d’apprécier leurs soirs & week-ends.

Très rapidement, nous avons constaté que ces outils pouvaient aider nos commerciaux à accélérer leur cycle de vente. Notre produit est basé sur des clusters de machines physiques, donc plus rapidement nous déployons de nouvelles machines, plus court nos cycles de ventes sont. Nous avons donc développé une interface pour nos commerciaux pour qu’ils puissent être autonome sur ces opérations. Ce fut un désastre. Nous avons beaucoup appris de cette première expérience. Pour la version 2, ce sont eux qui ont guidé le développement en fonction de l’expérience utilisateur. Ce fut un succès.


L’humain d’abord !

@Radio France

Nous allons vous raconter comment Radio France est devenu hébergeur de ses services numériques en quelques mois en misant sur l’humain, sur les interactions développeurs-OPS et en s’appuyant sur les Clouds publics.

Nous vous dirons quelles sont les méthodes de travail mise en place, comment nous avons pu passer d’un fonctionnement client, hébergeur externe, à la constitution d’une équipe d’ops au sein de la Direction Technique du Numérique de Radio France. Nous vous dirons sur quels outils nous nous sommes appuyés et quels sont les gestes que nous avons produits pour y parvenir.

Nous vous raconterons l’histoire des humains ops et dev, leurs frictions, leurs tensions, leurs fusions et leurs passions.


Un Ops parmis les Devs : retour des deux côtés

@Photobox

Photobox est un entreprise spécialisée dans la création de produits physiques à partir de photos. L’expérience utilisateur de la personnalisation étant centrale, les équipes de développement ont rapidement évolué vers l’agilité, afin de proposer régulièrement de nouvelles fonctionnalités.

Grâce aux services des fournisseurs de cloud publics, les développeurs ont créé eux-mêmes les infrastructures autours de leurs applications, les gérant au quotidien. Mais la multiplication rapide des webservices a révélé un besoin d’automatisation. En effet, Dev et Ops restent deux métiers distincts : il y a peu de chances que vos développeurs connaissent les derniers outils d’infra-as-code, tout comme il est peu probable que vos Ops soient familiers avec les algorithmes de Machine Learning !

Quels sont les avantages à travailler côte à côte au quotidien ? Quelles ont été les étapes pour parvenir à une collaboration optimale ?

Ce talk sera un retour d’expérience sur l’intégration d’un Ops au sein d’une équipe de développement, avec les deux points de vue : Alexis « Horgix », (Dev) Ops à Xebia et Anna, développeuse backend au sein de l’équipe responsable du Machine Learning à Photobox.


Les unconférences au cœur de l’évangelisation DevOps chez Cisco

@Cisco

DevOps est né sur une problématique simple d’un manque de culture/partage dans une entreprise et surtout entre le monde des développeurs et celui des équipes d’opérations. Maintenant que tout devient programmable et que le monde des technologies avance très vite, ce fossé s’applique entre toutes les fonctions de l’entreprise. Il met également en avant qu’il n’est pas facile de passer dans le monde du logiciel sans maîtriser les bonnes pratiques du développement d’application moderne. Cela fait plusieurs années que Cisco a initié sa transformation du matériel/réseau vers le logiciel.

Je vous propose un retour d’expérience sur les 4 dernières années passées chez Cisco à évangéliser DevOps via la gestion d’une communauté, l’organisation d’unconférences et le partage des bonnes pratiques pour finir sur un exemple de projet Open Source illustrant la partie continuous integration/delivery/deployment/documentation.


back to top